Association canadienne du cancer colorectal - ACCC
Accueil

Défense-action > Sensibilisation, supplément annuel  

Le dépistage du cancer colorectal :
le besoin d’une politique nationale

Le paradoxe le plus exaspérant, c’est que la deuxième cause principale de mortalité par le cancer au Canada est une des maladies majeures les plus évitables. Par une combinaison de changements de style de vie et de dépistages réguliers, la majorité des cas de cancer colorectal pourraient être évités, et le taux de mortalité dû à la maladie serait beaucoup plus faible, et pourtant, présentement, seul un petit pourcentage de Canadiens entre les âges de 50 et 74 ans se soumettent à un dépistage pour la maladie. « Un dépistage régulier est la meilleure façon d’éviter de mourir d’un cancer colorectal, et nous recommandons de soumettre tous les Canadiens à un dépistage à compter de l’âge de 50 ans », déclare Barry Stein, président de l’ACCC à Montréal et lui-même diagnostiqué dans cet état il y a presque 10 ans. « Les gens qui ont des antécédents familiaux de cette maladie devraient être soumis au dépistage plus tôt. »

Même si plus de 20 000 Canadiens et Canadiennes reçoivent chaque année un diagnostic de cancer colorectal, et que quelque 8 500 en meurent, le slogan de l’Association est « on peut l’éviter, le traiter, le vaincre », et il provient en grande partie du pouvoir qu’a le dépistage de faire une grosse différence. « En 1999, l’Ontario a réuni un panel d’expert qui a recommandé au gouvernement d’appuyer les programmes de dépistage, » note le Dr Terry Sullivan, président de Cancer Care Ontario, à Toronto. « Depuis ce temps il s’est établi un consensus international très solide concernant les bénéfices du dépistage du cancer colorectal pour la prévention de la maladie. »

L’ACCC travaille avec la Stratégie canadienne de lutte contre le cancer et d’autres associations du cancer à travers le Canada pour encourager l’établissement de programmes de dépistage basés sur la population dans chaque province, sur la base de la RSOS (recherche de sang occulte dans les selles). Cette méthode, parallèlement aux autres méthodes de dépistage, est décrite dans la section suivante.