Association canadienne du cancer colorectal - ACCC
Accueil

Défense-action > La charte des patients  

Introduction

La Charte des patients atteints du cancer colorectal a été créée pour servir de carte routière personnelle à plus de 20 000 Canadiens et Canadiennes qui recevront un diagnostic de cancer colorectal cette année. Environ 8 500 vies seront perdues à cause de la maladie en 2006.

En moyenne, 385 Canadiens recevront un diagnostic de cancer colorectal chaque semaine et 163 personnes en mourront chaque semaine. Un homme sur 14 et une femme sur 16 devraient contracter un cancer colorectal pendant leur vie. Un homme sur 28 en mourra, et une femme sur 31. Dans l’ensemble, le cancer colorectal est la deuxième cause principale des décès dus au cancer et la première chez les non fumeurs.

Les Canadiens font face à d’importants défis concernant les soins du cancer colorectal. L’accès au standard de soins les plus élevés varie largement d’un endroit à un autre, d’une province à l’autre et entre les régions urbaines et les régions rurales.

En tant que société, les Canadiens combattent des coûts croissants des traitements et les contradictions et l’application du régime d’assurance-santé, où l’accès au traitement et au remboursement varie d’une province à l’autre. En conséquence, les individus, les familles et les soignants font face à un lourd fardeau émotionnel et financier qui accompagne un diagnostic de cancer.

Cette charte reconnaît le rôle que l’individu joue dans la poursuite du parcours complexe qui va du diagnostic au traitement. Elle a été rédigée par l’Association canadienne du cancer colorectal avec l’appui et la collaboration d’individus ayant survécu à la maladie. Elle est basée sur un document semblable créé par les groupes du cancer du sein que nous reconnaissons avec gratitude.

La Charte des patients du cancer colorectal veut donner aux patients les connaissances et le courage dont ils ont besoin pour obtenir les meilleurs soins et les meilleurs appuis possibles, ainsi qu’une meilleure compréhension de ce à quoi s’attendre et de quelles questions poser tout au long de leur parcours de cancer colorectal. Elle fait écho à l’esprit des fondements de la Loi canadienne sur la santé, qui stipulent que les meilleurs soins possibles doivent être universels dans tout le Canada et ne pas être refusés pour des motifs financiers, économiques, sociaux ou géographiques.

Cette Charte des patients du cancer colorectal n’est pas un document juridique ; c’est plutôt une carte routière des principes qui jalonnent le cheminement vers l’amélioration des connaissances et de la qualité de vie pour le nombre croissant de patients canadiens qui reçoivent un diagnostic de cancer colorectal. Elle est particulièrement importante en un temps où le nombre total de patients est en augmentation, à mesure que notre population vieillit, lors même que des progrès graduels dans le dépistage et les traitement contribuent à l’amélioration des taux de survie dans l’ensemble.

Même si ce document est rédigé en ayant à l’esprit les patients du cancer colorectal, il s’applique en général, dans ses grands traits, à tous les patients atteints d’un cancer. Comme tel, il est conçu comme un outil universel, comme une charte évolutive et adaptable qui encourage les patients à rechercher la qualité de soins qu’ils méritent grâce à une meilleure compréhension de leurs droits individuels.

Charte des patients atteints d’un cancer colorectal

Principes applicables aux patients atteints d’un cancer colorectal au Canada

Attendu que la Loi canadienne sur la santé garantit à tous les Canadiens le droit à des soins médicaux universels, de haute qualité, dispensés au moment opportun ;

Les patients atteints d’un cancer colorectal ont accès à ce qui suit :

  • des soins appropriés dispensés en temps opportun par une équipe qualifiée de soins de santé,
  • des normes optimales de soins et de pratiques exemplaires, y compris la prévention, le dépistage, le diagnostic, la chirurgie, le traitement, le soutien, le suivi, la reconstruction et les soins palliatifs,
  • de l’information et des données complètes concernant les meilleurs traitements fondés sur l’expérience clinique et les normes optimales de soins appropriés à chaque diagnostic, y compris les traitements et les médicaments approuvés les plus récents,
  • un soutien psychologique, spirituel et émotionnel (services psychosociaux) et l’information qui s’y rattache pour les patients, les familles et les soignants, y compris des services spécialisés de psychologues, travailleurs sociaux et infirmiers et infirmières en oncologie ou les « navigateurs » d’infirmière à infirmière,
  • de l’équipement de dépistage, de diagnostic et de traitement de haute qualité, certifié au niveau national et exploité par des professionnels accrédités,
  • un traitement dans une clinique de pratique, un hôpital ou un centre d’oncologie convenablement équipés et organisés.

Couverture complète des coûts médicaux par le biais du régime d’assurance-santé, et là où les coûts ne sont pas couverts, information concernant l’aide financière.

À titre de patient atteint d’un cancer colorectal, vous avez les droits suivants :

  • un accès en temps opportun à la norme de diligence dans le traitement du cancer colorectal,
  • prendre vos propres décisions en connaissance de cause concernant le traitement (y compris le droit de poursuivre des thérapies alternatives ou complémentaires ou de refuser un traitement),
  • définir la qualité de vie en vos propres termes,
  • être pleinement informé de toutes les options de traitement et de toutes les données concernant les meilleurs traitements fondés sur l’expérience clinique, ainsi que sur les essais cliniques même s’ils ne sont pas disponibles là où vous êtes traité,
  • des documents d’information et d’éducation sur le traitement et les services disponibles,
  • recevoir de l’information concernant les soins de suivi et des visites de suivi régulières auprès de professionnels des soins de santé pour suivre les progrès et discuter des besoins de traitement,
  • être informé des ressources disponibles pour vous aider à traiter avec les implications financières et les coûts associés à votre diagnostic,
  • recevoir de l’information concernant les essais cliniques auxquels vous êtes admissible,
  • refuser de participer à des essais cliniques sans préjudice à votre traitement,
  • protection de votre vie privée, confidentialité et protection de vos renseignements personnels,
  • examen de vos dossiers médicaux,
  • obtenir une contre-expertise pour vous donner confiance en votre diagnostic et votre traitement,
  • déposer une plainte,
  • être à l’abri de la discrimination à cause d’un diagnostic de cancer,
  • être traité par une équipe de soins de santé qualifiée, interdisciplinaire qui :
    • communique en langage simple, clair et compréhensible,
    • offre des services de traduction si votre langue maternelle n’est pas pratiquée par les membres de l’équipe,
    • dispense un traitement sensible et empathique,
    • respecte votre orientation culturelle, religieuse et sexuelle,
    • modifie les procédures dans le but de minimiser le mal potentiel.

Si vous avez des problèmes concernant vos droits ou votre accès au traitement, contactez l’Association canadienne du cancer colorectal.