Association canadienne du cancer colorectal - ACCC
Accueil

Les faits > Statistiques  

Sommaire des statistiques de cancer colorectal 2016

Statistique Canadiennes sur le Cancer 2016  Download Adobe Reader- PDF File Reader - Free

L’Association canadienne du cancer colorectal (ACCC) a examiné les Statistiques canadiennes sur le cancer 2016 émis par la Société canadienne du cancer, Statistique Canada, Agence de la santé publique du Canada, Registres provinciaux et territoriaux du cancer. Plus précisément, nous avons résumé les statistiques concernant le cancer colorectal et les avons présentées de manière globale. Si vous désirez voir la publication concernant toutes les statistiques, visitez notre site web www.cancer-colorectal.ca dans la section Statistiques, sous l’onglet Les faits, ou au www.cancer.ca.

Statistiques sur le cancer colorectal

Le cancer colorectal est le deuxième cancer le plus fréquent, comptant pour 13% de tous les cancers. À partir du milieu des années 1980, les taux d’incidence ont diminué pour les deux sexes jusqu’au milieu des années 1990 (même si ce déclin a été plus prononcé chez les femmes). Les taux d’incidence ont ensuite augmenté jusqu’en 2000, pour diminuer légèrement par la suite. Le dépistage du cancer colorectal permet de détecter et d’éliminer des polypes cancéreux, ce qui peut ainsi réduire l’incidence du cancer. La diminution des taux d’incidence du cancer colorectal semble être limitée aux adultes plus âgés étant donné que chez les jeunes adultes de moins de 50 ans, les taux augmentent au Canada et aux États-Unis. Le diabète peut aussi augmenter le risque de cancer colorectal. Le cancer colorectal est également lié à plusieurs facteurs de risque modifiables, dont • L’inactivité physique ; • L’obésité ; • La consommation de viande rouge et transformée ; • Le tabagisme.

Depuis 2016, toutes les 10 provinces ont implémenté ou débuté la mise en place de programmes de dépistage organisés pour le cancer colorectal.

L’ACCC met, plus que jamais, l’emphase sur l’importance de la prévention primaire et le dépistage en temps opportun. L’ACCC recommande de faire de l’exercice physique régulièrement et quotidiennement et maintenir un poids corporel sain, cesser l’utilisation du tabac, réduire la consommation d’alcool, avoir une alimentation saine faible en viande rouge et élevée en légumes, légumineuses, fruits et céréales. (Voir la section Facteurs de risque pour comprendre ce que vous pouvez faire pour réduire votre risque de cancer colorectal.)

Si vous êtes âgées entre 50 et 74 ans et êtes à risque moyen, il est important que vous soyez dépisté tous les deux ans avec un test de recherche de sang occulte (RSOS) ou un test immunochimique fécal (FIT). Une coloscopie peut être appropriée dans certaines circonstances. Aussi, votre historique personnel et vos antécédents familiaux peuvent influencer votre risque. Il est donc primordial de discuter d’un plan de dépistage avec votre médecin.

Nouveaux cas

En 2016, un homme sur 14 et une femme sur 16 seront diagnostiqués avec le cancer colorectal au cours de leur vie. Cela équivaut à environ 26 100 nouveaux cas (environ 14 500 (55,6%) hommes et 11 600 (44,4%) femmes) de cancer colorectal au Canada.

Comparativement aux données représentant les taux de cancer au Canada, l’incidence du cancer colorectal représente 14,1% de tous les nouveaux cancers pour les hommes et 11,6% de tous les nouveaux cancers pour les femmes. Chez les hommes, le cancer colorectal et le cancer du poumon sont désormais les cancers les plus courants et représentent environ 14% des nouveaux cas chez la population de sexe masculin. Chez les femmes, le cancer du poumon, qui représente 14% des nouveaux cas de cancer, est le deuxième cancer en importance. Il est suivi par le cancer colorectal, qui représente approximativement 12% des nouveaux cas de cancer chez les femmes.

  • 15 nouveaux cas seront diagnostiqués cette année chez les individus âgés de 0 à 19 ans
  • 85 nouveaux cas seront diagnostiqués cette année chez les individus âgés de 20 à 29 ans
  • 320 nouveaux cas seront diagnostiqués cette année chez les individus âgés de 30 à 39 ans
  • 1 100 nouveaux cas seront diagnostiqués cette année chez les individus âgés de 40 à 49 ans
  • 3 800 nouveaux cas seront diagnostiqués cette année chez les individus âgés de 50 à 59 ans
  • 6 900 nouveaux cas seront diagnostiqués cette année chez les individus âgés de 60 à 69 ans
  • 7 400 nouveaux cas seront diagnostiqués cette année chez les individus âgés de 70 à 79 ans
  • 6 500 nouveaux cas seront diagnostiqués cette année chez les individus âgés de 80 ans et plus

Décès

Le nombre de décès dû au cancer colorectal continue à diminuer chez les hommes et les femmes. Cette année, il y aura environ 9 300 Canadiens qui décèderont de la maladie [environ 5 000 (53.8%) hommes et 4 300 (46.2%) femmes].

Le cancer colorectal est la deuxième cause la plus probable de décès chez les hommes, avec une chance sur 29, et la troisième cause la plus courante de décès chez les femmes, avec une chance sur 32. Ceci représente 12% de tous les décès causés par le cancer.

Le taux de mortalité de cancer colorectal continue à diminuer pour les hommes (2,3% par an) et les femmes (2,0% par an). Ceci est probablement dû à l’amélioration des traitements et diagnostics. La diminution du taux de mortalité de cancer colorectal peut être attribué majoritairement au dépistage et aussi à la réduction des facteurs de risque. Au Canada, des taux de mortalité de cancer colorectal plus élevés ont été observés dans les régions à faible revenu malgré l’accès universel aux soins de santé. L’activité physique est associée à une réduction du taux de mortalité de cancer colorectal.

Le taux de mortalité de cancer colorectal est plus élevée à Terre-Neuve-et-Labrador pour les hommes et à Terre-Neuve-et-Labrador et l’Île-du-Prince-Édouard pour les femmes. Terre-Neuve-et-Labrador a aussi l’incidence du cancer colorectal le plus élevée pour les hommes et les femmes.

  • 0,16% des décès par cancer colorectal seront d’individus âgés entre 20 et 29 ans.
  • 0,64% des décès par cancer colorectal seront d’individus âgés entre 30 et 39 ans.
  • 2,7% des décès par cancer colorectal seront d’individus âgés entre 40 et 49 ans.
  • 9,9% des décès par cancer colorectal seront d’individus âgés entre 50 et 59 ans.
  • 19,9% des décès par cancer colorectal seront d’individus âgés entre 60 et 69 ans.
  • 26,9% des décès par cancer colorectal seront d’individus âgés entre 70 et 79 ans.
  • 39,8% des décès par cancer colorectal seront d’individus âgés de plus de 80 ans.

Le taux de survie pour le cancer colorectal varie de 60% à 62% dans toutes les provinces, sauf l’Ontario (67%).

L’estimation du taux de survie pour le cancer colorectal est conforme à 68% chez les personnes diagnostiquées entre les âges de 15 et 69 ans, puis diminuent avec l’âge. L’amélioration de la survie du cancer colorectal est principalement due à l’utilisation accrue du dépistage et du dépistage précoce. Ces deux outils ont aidé à identifier les cancers à un stade traitable.

Géographie

L’incidence du cancer colorectal est plus élevée pour les hommes et les femmes de Terre-Neuve-et-Labrador. Pour les femmes, au deuxième rang, des taux élevés sont également signalés en Nouvelle-Écosse. Pour les hommes, le Manitoba est en deuxième place. Les taux les plus bas d’incidence pour les hommes et les femmes seraient en Colombie-Britannique et en Alberta.

Canada

On estime 26 100 nouveaux cas (environ 14 500 hommes et 11 600 femmes) de cancer colorectal à l’échelle nationale et 9 300 décès de Canadiens par la maladie (environ 5 000 hommes et 4 300 femmes).

Source : Statistiques canadiennes sur le cancer 2016 – Société canadienne du cancer, Statistique Canada, Registres provinciaux et territoriaux du cancer, Agence de la santé publique du Canada.

Sommaire des statistiques de cancer colorectal 2014

Statistique Canadiennes sur le Cancer 2014  Download Adobe Reader- PDF File Reader - Free

L’Association canadienne du cancer colorectal (ACCC) a examiné les Statistiques canadiennes sur le cancer 2014 émis par la Société canadienne du cancer. Plus précisément, nous avons résumé les statistiques concernant le cancer colorectal et les avons présentées de manière globale. Si vous désirez voir la publication concernant toutes les statistiques, visitez notre site web www.colorectal-cancer.ca dans la section Statistiques sur le cancer, sous l’onglet Juste les faits, ou au www.cancer.ca.

Statistiques sur le cancer colorectal

À partir du milieu des années 1980, les taux d’incidence ont diminué pour les deux sexes jusqu’au milieu des années 1990 (même si ce déclin a été plus prononcé chez les femmes). Les taux d’incidence ont ensuite augmenté jusqu’en 2000, pour diminuer légèrement par la suite. Le dépistage du cancer colorectal permet de détecter et d’éliminer des polypes cancéreux, ce qui peut ainsi réduire l’incidence du cancer. En 2010, toutes les provinces ont annoncé ou débuté la mise en place de programmes de dépistage organisés, bien que les taux de dépistage soient demeurés faibles. Le cancer colorectal est lié à plusieurs facteurs de risque modifiables, notamment l’obésité, l’inactivité physique, la consommation de viande rouge et transformée, et le tabagisme.

L’ACCC met, plus que jamais, l’emphase sur l’importance de la prévention primaire et le dépistage en temps opportun. L’ACCC recommande de faire de l’exercice physique régulièrement et quotidiennement et maintenir un poids corporel sain, cesser l’utilisation du tabac, réduire la consommation d’alcool, avoir une alimentation saine faible en viande rouge et élevée en légumes, légumineuses, fruits et céréales. (Voir la section Facteurs de risque pour comprendre ce que vous pouvez faire pour réduire votre risque de cancer colorectal.)

Si vous êtes âgées entre 50 et 74 ans et êtes à risque moyen, il est important que vous soyez dépisté tous les deux ans avec un test de recherche de sang occulte (RSOS) ou un test immunochimique fécal (FIT). Une coloscopie peut être appropriée dans certaines circonstances aussi. Il est donc primordial de discuter de votre historique personnel avec votre médecin.

Prévalence

Il y a un nombre croissant de personnes qui survivent au cancer colorectal en raison du dépistage précoce et des meilleurs traitements disponibles. Basé sur les personnes vivantes au Canada à compter du 1er janvier 2009, il y avait environ : • 105 195 personnes (56 650 hommes et 48 545 femmes) en vie depuis 10 ans qui ont été diagnostiquées en 1999 ; • 67 215 personnes (36 860 hommes et 30 360 femmes) en vie depuis 5 ans qui ont été diagnostiquées en 2004 ; • 32 610 personnes (18 130 hommes et 14 480 femmes) en vie depuis 2 ans qui ont été diagnostiquées en 2007.

Nouveaux cas

En 2014, un homme sur 13 et une femme sur 16 seront diagnostiqués avec le cancer colorectal au cours de leur vie. Cela équivaut à environ 24 400 nouveaux cas (environ 13 500 hommes et 10 800 femmes) de cancer colorectal au Canada.

En comparaison avec les chiffres totaux de cancer pour le Canada, l’incidence du cancer colorectal pour les hommes représente 14% de tous les nouveaux cancers, et pour les femmes, il représente 12% de tous les nouveaux cancers.

Environ 90 personnes, ayant moins de 30 ans, seront diagnostiquées avec un cancer colorectal cette année au Canada.

Pour les personnes âgées entre 15 et 29 ans, 5% de tous les cancers détectés seront de type colorectal.

Pour les personnes âgées entre 30 et 49 ans, 9% de tous les cancers détectés seront de type colorectal.

Pour les personnes âgées entre 50 et 69 ans, 11% des cancers détectés seront de type colorectal.

Pour les personnes de 70 ans et plus, 13% des cancers détectés seront de type colorectal.

Décès

Bien qu’il y ait plus de gens étant diagnostiqués avec la maladie, le taux de mortalité actuel a diminué d’environ 2% par an entre 2001 et 2009. Cette année, il y aura approximativement 9300 Canadiens qui mourront de la maladie (environ 5100 hommes et 4200 femmes).

Le cancer colorectal est la deuxième cause la plus courante de décès par cancer chez les hommes, avec une chance sur 28, et la troisième cause la plus courante de décès chez les femmes, avec une chance sur 32. Le taux de mortalité de cancer colorectal continue à diminuer pour les hommes (2,7% par an depuis 2004) et les femmes (1,8% par an depuis 2000). Cela est probablement dû à l’amélioration des traitements (en particulier la chimiothérapie).

Les variations interprovinciales dans les taux de mortalité pourraient refléter la variation des facteurs de risque (tabagisme, obésité, etc.) et la disponibilité et l’utilisation des services de dépistage et de détection précoce.

5% des décès par cancer colorectal seront d’individus âgés entre 15 et 29 ans.

9% des décès par cancer colorectal seront d’individus âgés entre 30 et 49 ans.

11% des décès par cancer colorectal seront d’individus âgés entre 50 et 69 ans.

13% des décès par cancer colorectal seront d’individus âgés de plus de 70 ans.

Les rapports de survie relative (RSR) pour le cancer colorectal varient de 60% à 62% dans toutes les provinces, sauf l’Ontario (67%).

Les RSR pour le cancer colorectal sont conformes à 68% chez les personnes diagnostiquées entre les âges de 15 et 69 ans, puis diminuent avec l’âge.

Géographie

L’incidence du cancer colorectal au Canada est plus élevée pour les hommes et les femmes de Terre-Neuve-et-Labrador. Pour les femmes, des taux élevés sont également signalés en Nouvelle-Écosse, Île-du-Prince-Édouard et Manitoba. Le taux le plus bas d’incidence pour les hommes et les femmes est en Colombie-Britannique.

CANADA

On estime 24 400 nouveaux cas (environ 13 500 hommes et 10 800 femmes) de cancer colorectal à l’échelle nationale et 9300 décès de Canadiens par la maladie (environ 5100 hommes et 4200 femmes).

Statistiques provinciales sur le cancer colorectal 2014

Alberta

2080 nouveaux cas estimés de cancer colorectal (1200 hommes et 880 femmes) avec 720 décès estimés par cancer colorectal (410 hommes et 310 femmes)

Colombie-Britannique

3000 nouveaux cas estimés de cancer colorectal (1650 hommes et 1350 femmes) avec 1210 décès estimés par cancer colorectal (670 hommes et 540 femmes)

Manitoba

930 nouveaux cas estimés de cancer colorectal (520 hommes et 410 femmes) avec 340 décès estimés par cancer colorectal (180 hommes et 160 femmes)

Nouveau-Brunswick

620 nouveaux cas estimés de cancer colorectal (360 hommes et 260 femmes) avec 210 décès estimés par cancer colorectal (110 hommes et 100 femmes)

Terre-Neuve

550 nouveaux cas estimés de cancer colorectal (320 hommes et 230 femmes) avec 240 décès estimés par cancer colorectal (140 hommes et 100 femmes)

Nouvelle-Écosse

890 nouveaux cas estimés de cancer colorectal (490 hommes et 400 femmes) avec 360 décès estimés par cancer colorectal (200 hommes et 160 femmes)

Ontario

8900 nouveaux cas estimés de cancer colorectal (4900 hommes et 4000 femmes) avec 3400 décès estimés par cancer colorectal (1900 hommes et 1500 femmes)

IPÉ

115 nouveaux cas estimés de cancer colorectal (60 hommes et 55 femmes) avec 50 décès estimés par cancer colorectal (25 hommes et 25 femmes)

Québec

6500 nouveaux cas estimés de cancer colorectal (3600 hommes et 2900 femmes) avec 2450 décès estimés par cancer colorectal (1300 hommes et 1150 femmes)

Saskatchewan

760 nouveaux cas estimés de cancer colorectal (420 hommes et 340 femmes) avec 270 décès estimés par cancer colorectal (150 hommes et 120 femmes)

Source : Statistiques canadiennes sur le cancer 2014 – Société canadienne du cancer, Statistique Canada, Registres provinciaux et territoriaux du cancer, Agence de la santé publique du Canada.

Sommaire des statistiques de cancer colorectal 2012

Statistique Canadiennes sur le Cancer 2012  Download Adobe Reader- PDF File Reader - Free

Tendance en matière de cancer colorectal

Le taux d’incidence du cancer colorectal entre 1983 et 2000 a été relativement stable chez les hommes et a légèrement diminué chez les femmes. Chez les deux sexes, le taux d’incidence a significativement diminué depuis 2000 (0,8 % par année). Entre 2001 et 2007 chez les hommes et entre 1998 et 2007 chez les femmes, le taux de mortalité générale a significativement diminué. Les taux ont baissé en moyenne de 2 % par année depuis 2003 chez les hommes. Chez les deux sexes confondus, le cancer colorectal est le troisième cancer le plus répandu, soit à 13 %.

Les Taux de mortalité continus de diminuer chez les deux sexes à 2,6 % par année chez les hommes depuis 2003 et à 1,8 % par année chez les femmes depuis 1998. Le cancer colorectal a un impact significatif sur la mortalité chez les deux sexes confondus, avec 12 % de tous les décès attendus par cancer.

Le dépistage peut réduire le taux d’incidence et la mortalité liée au cancer colorectal (en détectant et en retirant les polypes précancéreux). Le dépistage est déjà en vigueur dans plusieurs provinces, ce qui pourrait être, partiellement , la cause d’un déclin de la mortalité. Par contre, les taux de dépistage demeurent faibles. Toutes les provinces ont annoncé ou ont commencé à mettre en oeuvre des programmes de dépistage organisés.

Statistiques canadiennes étendues 2012

Cette année, l’on estime que 23 000 Canadiens (13 000 hommes et 10 300 femmes) recevront un diagnostic de cancer colorectal et 9 200 (5 000 hommes et 4 200 femmes) en mourront.

En moyenne, 448 Canadiens recevront un diagnostic de cancer colorectal chaque semaine et 176 en mourront chaque semaine.

Le plus haut taux d’incidence chez les hommes et les femmes se trouve à Terre-Neuve et Labrador. Chez les femmes, l’on retrouve aussi des taux élevés à l’île du Prince Edward et en Nouvelle-Écosse. Le taux le plus bas pour les deux sexes se trouve en Colombie-Britannique.

Statistiques provinciales 2012 de cancer colorectal

Alberta

1930 nouveaux cas de cancer colorectal estimés (1100 hommes et 830 femmes). 720 nouveaux décès par cancer colorectal estimés (390 hommes et 330 femmes).

Colombie-Britannique

2850 nouveaux cas de cancer colorectal estimés (1600 hommes et 1250 femmes). 1150 nouveaux décès par cancer colorectal estimés (630 hommes et 520 femmes).

Manitoba

870 nouveaux cas de cancer colorectal estimés (490 hommes et 380 femmes). 330 nouveaux décès par cancer colorectal estimés (180 men and 150 women).

Nouveau Brunswick

590 nouveaux cas de cancer colorectal estimés (340 hommes et 250 femmes). 210 nouveaux décès par cancer colorectal estimés (110 men and 100 women).

Terre-Neuve

530 nouveaux cas de cancer colorectal estimés (310 hommes et 220 femmes). 230 nouveaux décès par cancer colorectal estimés (130 hommes et 100 femmes).

Nouvelle Écosse

860 nouveaux cas de cancer colorectal estimés (470 hommes et 390 femmes). 360 nouveaux décès par cancer colorectal estimés (200 hommes et 160 femmes).

Ontario

8700 nouveaux cas de cancer colorectal estimés (4800 hommes et 3900 femmes). 3450 nouveaux décès par cancer colorectal estimés (1900 hommes et 1550 femmes).

IPÉ

115 nouveaux cas de cancer colorectal estimés (60 hommes et 55 femmes). 45 nouveaux décès par cancer colorectal estimés (25 hommes et 30 femmes).

Québec

6200 nouveaux cas de cancer colorectal estimés (3400 hommes et 2800 femmes). 2450 nouveaux décès par cancer colorectal estimés (1300 hommes et 1150 femmes).

Saskatchewan

730 nouveaux cas de cancer colorectal estimés (420 hommes et 310 femmes). 280 nouveaux décès par cancer colorectal estimés (150 hommes et 130 femmes).

(Source : Statistiques canadiennes sur le cancer 2012 — Société canadienne du cancer, Statistique Canada, Registres provinciaux et territoriaux du cancer, Agence de la santé publique du Canada.)